Plus de nature.
Moins de pesticides.

Plus de biodiversité.
Moins de monoculture.

Sur quoi vote-t-on ?

Le 24 septembre 2017, le peuple et les cantons votent sur le contre-projet à l’initiative populaire « Pour la sécurité alimentaire ». Le nouvel article 104a de la Constitution fédérale doit soutenir le futur développement de la politique agricole actuelle et inciter à une agriculture écologique. Le nouvel article ancre d’importants principes dans la Constitution fédérale.

Ainsi, la préservation des terres agricoles et la production de denrées alimentaires adaptée aux conditions locales et utilisant les ressources de manière efficiente auront rang de mandat constitutionnel. Concrètement, il s’agit donc de la protection des terres cultivées et d’une production « adaptée aux conditions locales » qui ne surexploite pas l’écosystème, correspondant enfin aux Objectifs environnementaux pour l’agriculture de la Confédération.

4 raisons de voter OUI le 24 septembre

1. OUI à une alimentation sûre car écologique

Avec le slogan vague de sécurité alimentaire, le lobby de l’agriculture conventionnelle voulait pousser le secteur agricole et agroalimentaire à augmenter et intensifier la production. Une fausse voie ! Car les consommatrices et consommateurs veulent savourer des produits sains et écologiquement irréprochables.

Heureusement, les produits agricoles et alimentaires suisses sont encore exempts d’OGM. Cela doit rester ainsi. Pour garantir une véritable sécurité alimentaire, elles doivent aussi devenir exemptes de poison. La réalisation de ce but demande une offensive écologique dans la politique agricole.

Avec le Oui au contre-projet, qui ne mise pas comme l’initiative initiale sur une production plus intensive, mais sur une production adaptée aux conditions locales, nous renforcerons une orientation plus écologique de la production alimentaire.

2. OUI à plus de nature et moins de pesticides dans l’agriculture

La Suisse fait partie des pays avec un emploi de pesticides spécialement fort. Pour la préservation de la santé humaine et de la nature, un changement de direction est urgent. Car de nombreux pesticides sont des substances chimiques toxiques qui se répandent de façon incontrôlée dans la nature.

Dans 70 pour cent des cours d’eau suisses, des pesticides sont détectables. Avec notre nourriture, nous ingurgitons tous les jours un véritable cocktail de résidus de pesticides. Ces substances sont soupçonnées de contribuer à provoquer de graves maladies. Les poissons, les amphibiens, les oiseaux et les abeilles, ainsi que des espaces vitaux entiers sont également touchés. La biodiversité souffre massivement sous la charge de pesticides.

Avec le Oui à la modification constitutionnelle, qui garantit le principe de la production de denrées alimentaires adaptée aux conditions locales, nous soutenons les efforts en faveur d’une politique efficace contre les pesticides.

3. OUI à plus de biodiversité et moins de monocultures dans nos champs

Une production alimentaire trop intensive dans les régions de plaine et de collines affaiblit progressivement la biodiversité. En même temps, toute activité agricole est abandonnée sur les surfaces moins favorables dans les régions de montagne, ce qui a également un impact négatif pour la diversité des espèces. Il est urgent de prendre des mesures contre ces tendances nocives.

Notre but est de sauvegarder la diversité typique des espèces d’animaux et de plantes indigènes sur toute la surface cultivée et de l’augmenter de nouveau dans les régions avec une biodiversité appauvrie. Cela est important pour tout l’écosystème et, à moyen et à long terme, pour une production alimentaire saine et sûre.

Avec le Oui à la modification constitutionnelle, nous renforçons l’engagement pour plus de biodiversité, car l‘agriculture est adaptée aux conditions locales seulement si elle n‘appauvrit pas la biodiversité de la région.

4. OUI à plus de terres cultivables et moins d’étalement urbain en Suisse

La Suisse a besoin d’une protection efficace des surfaces cultivées actuelles et de paysages ruraux traditionnels. Cette protection renforce non seulement la nature, mais également l’attractivité de la Suisse en tant qu’espace de vie et de destination touristique.

Hélas, l’évolution actuelle n’est pas réjouissante. L’exploitation trop intense de nombreuses surfaces agricoles dans les régions de plaine et des collines, ainsi que l’étalement urbain dans toute la Suisse, appellent à un changement de cap rapide.

Avec le Oui le 24 septembre, nous renforçons la protection des terres cultivées et des paysages dans la constitution. Ainsi, nous veillons à ce que les futures générations profitent encore d’une alimentation sûre et saine !

Téléchargement

Documents

Argumentaire de l’Alliance pour une agriculture écologiqueTélécharger ici

Dossier de la conférence médias du 29 août 2017Télécharger ici

Visuels

Format portrait: Plus de nature. Moins de pesticides.Télécharger ici

Format paysage: Plus de nature. Moins de pesticides.Télécharger ici

Format portrait: Plus de biodiversité. Moins de monoculture.Télécharger ici

Format portrait: Plus de biodiversité. Moins de monoculture.Télécharger ici

Médias

Nicolas Wüthrich
Responsable de l‘information Pro Natura
Téléphone : 079 212 52 54
Télécopie : 024 423 35 79
Courriel : nicolas.wuthrich@pronatura.ch

Communiqués de presse

Communiqué aux médias du 29 août 2017 : OUI à la sécurité alimentaire, 
OUI à l’agriculture écologiqueTélécharger ici

A propos

L‘Alliance pour l’agriculture écologique s’engage en faveur d’une politique agricole et agroalimentaire qui produit dans des conditions écologiques et assure ainsi une nourriture saine, savoureuse et dans ce sens aussi sûre.

Il est urgent d’améliorer les pratiques en allant vers une agriculture plus écologique. L’agriculture suisse actuelle est intensive et produit à des niveaux record, ce qui n’est pas sans conséquence pour la nature et le paysage. La fertilité des sols et la biodiversité diminuent. Les cours d’eau souffrent de la pollution par les pesticides. Les aliments aussi sont souvent chargés de pesticides. Les énormes surplus de fertilisants menacent l’écosystème et le climat. Trop de terres fertiles sont perdues, car construites. Toutes ces évolutions négatives mettent en danger la sécurité alimentaire.

Un Oui au nouvel article constitutionnel soutiendra les efforts en faveur d’une agriculture plus écologique. En revanche, interpréter le résultat afin d’intensifier et d’augmenter encore la production agricole conventionnelle, comme le voudraient certains représentants du lobby agricole, serait erroné.

Nous voulons expliquer ces questions dans leur contexte à la population. Elle doit pouvoir voter, en pleine conscience, Oui à une production alimentaire plus écologique et ainsi plus sûre et durable.

Impressum

Reponsable du contenu :
Alliance pour l’agriculture écologique
info@agriculture-ecologique.ch

Réalisation :
FEINHEIT AG
Molkenstrasse 21
CH-8004 Zurich
www.feinheit.ch

Disclaimer

Google Analytics und Google Remarketing
Diese Website benutzt Google Analytics und Google Remarketing. Dies sind Dienstleistungen der Google Inc. ("Google"). Google verwendet sog. "Cookies", Textdateien, die auf Ihrem Computer gespeichert werden und die eine Analyse der Benutzung der Website durch Sie ermöglicht. Die durch den Cookie erzeugten Informationen über Ihre Benutzung diese Website (einschliesslich Ihrer IP-Adresse) wird an einen Server von Google in den USA übertragen und dort gespeichert. Die IP Adresse wird anschliessend von Google um die letzten drei Stellen gekürzt, eine eindeutige Zuordnung der IP Adresse ist somit nicht mehr möglich. Google beachtet die Datenschutzbestimmungen des "US-Safe-Harbor"-Abkommens und ist beim "Safe Harbor"-Programm des US-Handelsministeriums registriert.

Google wird diese Informationen benutzen, um Ihre Nutzung der Website auszuwerten, um Reports über die Websiteaktivitäten für die Websitebetreiber zusammenzustellen und um weitere mit der Websitenutzung und der Internetnutzung verbundene Dienstleistungen zu erbringen. Auch wird Google diese Informationen gegebenenfalls an Dritte übertragen, sofern dies gesetzlich vorgeschrieben oder soweit Dritte diese Daten im Auftrag von Google verarbeiten.

Drittanbieter, einschliesslich Google, schalten Anzeigen auf Websites im Internet. Drittanbieter, einschliesslich Google, verwenden gespeicherte Cookies zum Schalten von Anzeigen auf Grundlage vorheriger Besuche eines Nutzers auf dieser Website.

Google wird in keinem Fall Ihre IP-Adresse mit anderen Daten der Google in Verbindung bringen. Der Datenerhebung und -speicherung kann jederzeit mit Wirkung für die Zukunft widersprochen werden. Sie können die Verwendung von Cookies durch Google durch eine entsprechende Einstellung Ihrer Browser Software deaktivieren, indem sie die Seitewww.google.de/privacy/ads aufrufen und den „opt-out“ Button betätigen. Alternativ können Sie die Verwendung von Cookies durch Drittanbieter deaktivieren, indem sie die Deaktivierungsseite der Netzwerkwerbeinitiative unterwww.networkadvertising.org/managing/opt_out.aspaufrufen. Weitere Hinweise zu den Bestimmungen von Google finden Sie unter www.google.com/intl/de/privacy.

Wir weisen Sie jedoch darauf hin, dass Sie in diesem Fall gegebenenfalls nicht sämtliche Funktionen dieser Website voll umfänglich nutzen können. Durch die Nutzung dieser Website erklären Sie sich mit der Bearbeitung der über Sie erhobenen Daten durch Google in der zuvor beschriebenen Art und Weise und zu dem zuvor benannten Zweck einverstanden.